Les Bières du Soleil

Parce qu’il n’y a pas que les belges et les allemands qui savent faire de la bonne bière, à Marseille, on s’y est mis aussi ! Oui oui vous ne rêvez pas, la ville du pastis et du rosé fait aussi de la bière !


Bières locales ou grandes marques, nous connaissons tous cette boisson rafraichissante et légèrement amère qui a su conquérir un public de plus en plus nombreux.

Si je vous dis brune, blonde ou encore Oktoberfest, vous serez très nombreux à me comprendre, mais en réalité, savez-vous vraiment ce qui se cache dans votre verre ?

Plus ancienne boisson alcoolisée connue au monde et boisson la plus consommée après l’eau et le thé, la bière a traversé les temps et a évolué avec la technologie. Si son ancêtre, la cervoise, tant appréciée par Astérix et ses amis Gaulois, ne contenait pas de houblon, la bière est aujourd’hui définie comme une boisson fermentée préparée à partir de céréales germées et de houblon.

Mais qu’en est-il de sa fabrication ?

Côté ingrédients, quatre sont indispensables : des céréales, du houblon, de l’eau et de la levure.



Mais côté recette, vous vous en doutez, il ne suffit pas de mélanger ces ingrédients pour obtenir notre précieux breuvage. Un peu de travail est nécessaire. Et comme pour le vin ou les autres alcools, il n’y a pas de recette unique. Chaque brasserie amène sa touche personnelle d’où l’immense diversité de bières.



La fabrication commence par la transformation des céréales en malt. Pour la bière, il s’agit essentiellement d’orge. Le Maltage consiste à commencer le processus de germination de la céréale. Le but est de préparer les graines pour les fermentations et les réactions qu’elles subiront par la suite. Très souvent cette étape n’est pas réalisée dans les Brasseries même mais dans des Malteries.



Une fois ce malt obtenu, il passe au Concassage. On y éclate la graine pour libérer les sucres et enzymes qu’elle contient. La difficulté est ici de trouver le bon grain pour ne pas la réduire en farine mais lui permettre tout de même de libérer tout son potentiel.

Ensuite, c’est l’Empâtage. Il est la première phase du Brassage et consiste à tremper et remuer le malt dans de l’eau chaude. Ce mélange s’appelle la Maische. Certains y ajoutent des grains crus ou des flocons (orge, blé, maïs…) pour compléter la palette aromatique de leur produit. Cette opération s’effectue dans une cuve matière où la maische est chauffée à différents paliers de température successifs. Les différents changements réveillent les enzymes qui à leur tour permettent d’extraire l’amidon des céréales qui se transforme ensuite en sucres. C’est le phénomène de saccharification. Le mélange est alors filtré pour en extraire le moût primitif.

A l’issue de cette manipulation, il est transféré dans une cuve d’ébullition pour y être cuit et stérilisé. On entre alors dans la phase d’houblonnage. L’ajout de houblon permet au moût d’être stabilisé et stérilisé et c’est également lui qui donnera son amertume au breuvage final.

C’est à cette étape que la magie du brasseur opère. En effet, à chaque brasseur, sa recette secrète. En plus du houblon, certains ajoutent des ingrédients tels que des épices, des plantes, des herbes, du miel … pour vous proposez des bières toujours plus inventives et originales. Plus le moût est cuit longtemps, plus il se concentre en goût et en couleur. Les différents choix effectués lors du brassage influeront donc sur le type de bière obtenue : brune, blonde, ambrée ….




On entre ensuite dans une étape cruciale du processus de fabrication. En effet, après avoir été refroidi, le moût est envoyé en fermentation où il est ensemencé de levures. Celles-ci vont permettre aux sucres de se transformer peu à peu en alcool et en gaz carbonique. C’est à ce moment-là que la bière devient bière. On l’appelle alors bière verte.

Il existe deux types de fermentations :

- La fermentation basse permet de produire des bières de type Lager ou Pils, qui sont légères fleuries et fruitées. Elles ont généralement comme point commun une pointe d’amertume et un faible taux d’alcool.

- La fermentation haute donne des bières de type ale, ambrées ou blondes. Elles ont bien souvent une plus forte teneur en alcool et un goût un peu plus riche.

Après 4 à 8 jours environ, elle est transférée dans une cuve de garde où elle va s’affiner et maturer pendant quelques semaines. En fin de période de garde, la bière est brillante et limpide. Elle part alors en chaine de soutirage. Cette ultime phase consiste à conditionner la bière en fût, canette ou bouteille puisqu’il en faut pour tous les goûts et toutes les occasions.

Maintenant que vous maitrisez tout (ou presque) sur la fabrication de la bière, intéressons-nous aux belles marseillaises.

Marseille c’est la ville de la détente et des chaudes soirées d’été que ce soit à la plage, entre amis, en famille ou tout seul devant un (bon) match. Les bières de Marseille, c’est un peu la même chose, elles savent s’adapter à toutes vos envies et vous permettront de passer un bon moment quoi qu’il advienne.



Les bières de la Plaine sont brassées depuis 2013 dans le quartier de la Plaine à Marseille. Imaginées par un marin et un pharmacien, elles ont été conçues pour plaire aux copains, mais elles se sont rapidement répandues jusqu’à dépasser les frontières de la ville phocéenne. La brasserie s’est même lancée dans le Bio et a créé une appellation AOQ. Quésaco me direz-vous ?! Tout simplement Appellation d’Origine de Quartier. Un véritable clin d’œil aux racines de cette belle aventure.




Autre institution locale qui cartonne, la Minotte est née en 2015 dans un tout petit atelier proche du Vieux-Port. Aujourd’hui la brasserie a bien grandi et propose de nombreuses bières permanentes auxquelles s’ajoutent des éditions limitées. Les bières à la fois complexes et généreuses sont toutes issues de fermentation haute et sont toujours brassées à la main dans le respect de la tradition brassicole.




La dernière venue sur Marseille, c’est la Zoumaï, comprenez « Allez Encore ». Née de l’imagination de 4 jeunes hommes, cette brasserie met le produit local sur le devant de la scène.


Les bières qu’ils produisent font référence à la magnifique baie de Marseille : Maïre, Tiboulen, Gaby, Riou ... Elles sont aujourd’hui fabriquées avec des orges et des houblons essentiellement français, mais le but est à terme de ne consommer que des produits régionaux puisque la filière locale est en plein essor.





Chez Somm' Wine for You on peut parfois être un peu chauvins, mais pas cette fois-ci ! Il faut avouer que la Bière de la rade n'est pas si loin de nous et en plus, elle vaut le détour ! Cette Micro-Brasserie 100% Bio est installée en plein coeur de Toulon. Son crédo ? L'innovation, le respect de l'environnement et surtout, nous prouver que l'on peut mieux consommer.





Vous le savez, après vous avoir mis l'eau à la bouche, enfin la bière plutôt, nous vous proposons de nous retrouver sur Somm' Boutique pour venir découvrir notre sélection.



A très bientôt,

L'équipe Somm' Wine for You

28 vues

© Somm Wine For You by Le Sommelier Marseille

  • Facebook

Contact :